Brière, avec confiance

Volley
  • 11/12/2019

Avec neuf points en sept matchs, la Départementale Féminine Senior d'Antibes est sixième du championnat, aux portes d'un top 5 qui se dessine comme l'objectif du coach Loïc Brière. Son groupe progresse et il compte bien jouer le coup à fond dès dimanche contre Grasse.

Loïc, voilà sept matchs joués pour ta Départementale Féminine, quel est ton bilan ?

Il est assez simple. Nous avons débuté par trois défaites où je devais faire face à des soucis de licences, notamment avec le triple surclassement de trois de mes minimes qui a pris du temps. Puis, une fois le groupe au complet, on a gagné trois de suite courant novembre face à des équipes moins fortes que celles que nous avons affronté en début de saison. Je retiens notamment la victoire en quatre sets contre Mandelieu où les trois minimes sont rentrées en même temps sur le terrain non pas uniquement pour leur formation, mais surtout pour leur qualité de jeu. Et puis, sur le dernier match, nous avons perdu logiquement face au Cannet-Rocheville qui, avec l'ESVL, semble vraiment au dessus dans ce championnat. Voici où nous en sommes après sept matchs. 

L'osmose entre les jeunes et les anciennes semble bien se passer ?

Mes minimes répondent parfaitement à mes attentes. Notamment Clara Brondeau, à la passe, qui est le poste le plus délicat à jouer. La jonction entre les plus anciennes et ces petites jeunes fonctionne de mieux en mieux et ce match contre Mandelieu est le point le plus haut de la saison pour le moment car il tout le monde était là. Face au Cannet, il me manquait deux jeunes car il a fallu caler deux matchs du championnat minime dans le week-end et on ne peux pas jouer trois matchs en moins de 36 heures. Quoi qu'il en soit, le Cannet-Rocheville était meilleur malgré une bonne entame de mon équipe qui se construit petit à petit avec de la progression de la part de toutes les joueuses et de l'amélioration dans le fond de jeu.

Tu es satisfait de l'évolution du projet de jeu ?

Oui très satisfait. Le jeu de mon équipe s'adapte de plus en plus à ce que je demande. L'équipe ressemble de plus en plus à ma façon de fonctionner, ma touche personnelle. L'intégration des jeunes se fait super bien et je commence à ressentir les bienfaits de faire venir ces jeunes en Départementale Senior à la fois pour leur performance dans cette équipe et dans les équipes jeunes. Je souligne en effet que mon équipe minime a joué cinq matchs pour cinq victoires et un seul set concédé.

Que penses-tu de ce championnat à dix équipes qui semble avancer, si on schématise, à deux vitesses ?

Il nous a permis de prendre confiance lorsqu'on a pu jouer les filles de bas de tableau qu'on a commencé à affronter après trois défaites pour débuter la saison. A ce moment là les filles commençaient à se poser des questions sur leur niveau de jeu et les trois rencontres plus abordables sont arrivées et nous avons eu un regain de confiance dans le groupe. Le placement tactique a pu être rendu efficace et la défaite de ce samedi ne change pas grand chose a l'état d'esprit de l'équipe qui continue de bien se porter.

Il te reste deux matchs à jouer pour finir la phase aller, Grasse et Nice, qu'en espères-tu ?

J'en espère au moins une victoire pour accrocher le wagon du haut de tableau. Très clairement il faut qu'on puisse avoir des résultats qui montrent que le travail effectué paie. Ça rassure beaucoup les joueuses et leur donne envie de continuer à progresser aux entraînements. J'ai une concurrence intéressante dans le groupe mais qui est saine. Donc très clairement j'espère battre Grasse et je pense venir avec une des jeunes pour affronter malgré les deux matchs des minimes (Les 14 et 15 décembre contre Mougins puis Cagnes-sur-Mer ; ndlr). 

Un objectif final alors que tu devras jouer 8 fois à l'extérieur sur tes 11 derniers matchs ?

Nous n'avons pas encore joué Nice. Quant à Mougins, c'était notre premier match. Je pense qu'au retour ce ne sera pas imprenable. Idem pour Roquefort-les-Pins, si je peux avoir les minimes. En résumé, si oui l'ESVL et l'ESCR semblent être au dessus, je pense que terminer cinquième serait un minimum pour nous. Au dessus serait une jolie surprise. Les matchs hors de nos bases en soi ça ne change pas grand chose. Des rencontres à l'extérieur ou à domicile ne changent rien. La plupart des salles, beaucoup de joueuses les connaissent. Donc rien de particulier. 

L'avenir à plus long terme ?

J'ai une belle génération en minime et leur passage en senior sera facilité la saison prochaine par un simple surclassement quand les 2005 seront cadettes et suivront les pas de Clara, Maeva et Caterina.

Gardons le contact