Antibes veut aller vite

Hand
  • 29/08/2019

On n'a pas revu la réserve senior d'Antibes - à l'époque en entente avec Vallauris - en PNF depuis plusieurs années maintenant. Pire, il n'a pas été rare, comme la saison dernière, qu'il n'y ai tout simplement pas d'équipe engagée à Saint-Claude, la faute à une section féminine qui a mis du temps à se relever de divers événements et à un club qui n'était pas structuré comme il peut l'être aujourd'hui.

Mais le travail de fond entrepris depuis plusieurs saisons, avec comme instigateur l'ancien Président Yann Rinck et depuis trois ans maintenant de Françoise Petrov, paye. La Nationale 2 affiche un effectif très fournit d'une grosse quinzaine de joueuses et sera très ambitieuse. La génération que Kafilou Gomis a pris sous son aile à l'époque en -15 jouera cette saison, sous la direction de Davor Brkljacic et d'Yvan Merlino, en -18 France. C'est le moment parfait pour relancer la réserve qui évoluera en PERF.

Cette équipe va se composer en majorité de joueuses d'expérience, qui reprennent le handball, pour aider le club à lancer le projet. Plus tard, les jeunes prendront le relais. Et si tout se passe bien, la relève évoluera en PNF d'ici peu. Car c'est bien l'objectif du nouvel entraîneur, Jérémy Schneider, qui arrive de Grasse. « C'est mon objectif de monter en PNF. C'est le niveau minimum pour une réserve de Nationale et quand tu as aussi des -18 en championnat de France. On va travailler des choses simples. Créer des automatismes et remettre un peu les filles dans le coup physiquement pour qu'elles puissent prendre du plaisir sur le terrain tout en étant sérieuses », peut-on lire sur le site internet du club antibois.

Dans l'attente de la publication des calendriers, l'entraînement reprendra le 6 septembre même si certaines joueuses ont participé à la préparation avec la N2F et ont même disputé des matchs amicaux. Les adversaires devront donc avoir à l'esprit que Antibes veut déjà monter, la Présidente l'a confirmé à www.magsport06.fr. « C'est l’objectif. On fera tout pour. Lorsqu'on a des ambitions pour l'équipe première il est logique qu’on propose un niveau de jeu intéressant aux jeunes formées au club et à celles qui ne jouent pas le week-end en équipe une. On doit se donner les moyens ce qui ne veut pas dire que nous soyons sûrs d’y arriver. »

Gardons le contact