Saint-Laurent à nouveau dans le game

Basket
Infos pratiques : 
  • 12/12/2017

Le déplacement à Cagnes-sur-Mer, ce samedi, sera déjà le septième de la saison pour Saint-Laurent. Autrement dit, le SLB ne se déplacera que quatre fois en 2018 pour sept matchs à la maison. D'où l'importance capitale de gagner à Cagnes pour croire véritablement à une place haute en fin de saison.

Grâce à trois succès consécutifs en Nationale 3, Saint-Laurent est à nouveau dans la course au podium. Certes, huitième, mais d'un match à l'autre, tout peut basculer.

Très mal en point il y a quelques semaines, la Nationale 3 de Saint-Laurent du Var vient de se relever en gagnant trois fois de suite et pas face à n'importe quels adversaires. Un succès à l'arrachée 91 à 92 à Lorgues, puis à domicile lors du derby attendu contre Menton 86 à 79 et enfin le gros coup dans la salle de La Ravoire / Challes, équipe du podium, 84 à 87. 

« Gagner à Lorgues est toujours difficile, j'en sais quelque chose car c'est le club de mes débuts », raconte à www.magsport06.fr Julian Servolle, poste 3, arrivé au SLB cet été. « Ça nous tenait à cœur de réagir après trois défaites de suite. Gagner là bas était symbolique pour les nombreux ex-Lorguais du groupe. Nous avons un effectif de qualité et nous avons su trouver les ressources pour gérer des fin de matchs délicats comme ce week-end à La Ravoire ou pour sortir vainqueur du derby face à Menton. » Pour l'ancien Vençois, il faut différencier les deux dernières oppositions. Le match référence, c'est Menton avec une maîtrise du match de bout en bout et une réponse au défi physique proposé par le MBC. 

En Savoie, c'était différent. Le SLB va se retrouver mené de dix-sept points. « On a en revanche su montrer un gros caractère pour revenir et passer devant et c'est ce qu'il faut retenir. Je pense que le travail collectif réalisé depuis le début de la saison couplé à une très bonne préparation physique par Sébastien Coanus nous permet aujourd'hui d'être en possession de tous nos moyens. Nous avons également récupéré deux joueurs très important, Jérémy Delgado et Richard FiIllatre, qui nous font un très grand bien. Mais j'insiste sur l'ambiance et l'état d'esprit du groupe, qui sont exceptionnels. »

Revenu dans la course, au milieu d'un ventre mou ultra homogène, que peut désormais jouer Saint-Laurent ? Une bonne partie de la réponse se trouve sans doute dans le résultat du déplacement de samedi à Cagnes-sur-Mer, dernier match de l'année et ultime round de la phase aller. « Je ne pense pas qu'on puisse aspirer à faire comme Venelles que j'ai senti vraiment un ton au dessus. Le championnat est relevé, avec un niveau assez homogène malgré ce que les scores fleuves peuvent parfois faire paraître. Derrière le leader tout se joue et engranger les victoires à domicile semble très important. Si on continue dans cet état d'esprit et que l'on aborde chaque match avec la même hargne et le plaisir de se donner le ballon, on peut effectivement faire une belle saison. »

Pour cela il faudra encore concrétiser la parfaite intégration des nouveaux joueurs, dont Servolle lui-même et fructifier dans la continuité le projet de jeu et le travail collectif. Les dernières victoires sont la preuve du travail positif de l'entraîneur Christian Delgado. Il faut maintenant passer dans le vert au niveau du bilan. Mais Cagnes joue désormais sa peau à chaque rencontre.

Gardons le contact