Le CCAB s'est relevé

Basket
Infos pratiques : 
  • 28/10/2017

Dixième du championnat, le CCAB reçoit samedi 4 novembre une formation de Lons le Saunier qui est juste devant au classement et qui risque de tomber sérieusement si les hommes de Pierre de Marchi continuent de surfer sur leur bonne période.

Dixième du championnat, le Cannet-Rocheville est à une victoire de se caler pour la première fois de la saison dans le ventre mou de la N2M. Ils partaient de (très) loin.

Il y a quinze jours, c'est un coach, à la tête d'une équipe bien mal en point, qui s'était exprimé dans nos colonnes. Pierre de Marchi venait de voir son équipe du Cannet-Rocheville enchaîner une cinquième défaite en Nationale 2 et restait inexorablement bloquée dans la zone rouge et il devenait difficile de cacher, du côté du CCAB, que la situation commençait sérieusement à se durcir. Aujourd'hui, doucement mais surement, le contexte s'adouci.

Après une première victoire à domicile lors du derby contre Golfe-Juan / Vallauris, les hommes de De Marchi, qui s'exprime pour www.magsport06.fr, ont pu préparer dans de meilleures conditions le déplacement au SMUC même si fondamentalement peu de choses avaient changé. « Même si nous fûmes satisfaits de cette première victoire, les visages n'avaient pas réellement changé. Les joueurs et moi-même sommes restés concentrés sur un seul mot d'ordre : travailler. » Résultat ? Victoire 60-82 en terre marseillaise. « J'avais mon groupe au complet certes. Néanmoins, comme la saison dernière, il nous fallait une première victoire pour démarrer notre saison. Quelle qu'en fût l'adversaire nous étions dans l'obligation de lancer notre saison. »

Deux succès de rang qui permettent aux Cannetans de respirer et il était temps. Mais le coach est très loin de s'en satisfaire. « Nous ne sommes plus une équipe qui joue un difficile maintien comme la saison dernière. J'ai un groupe qui doit être dans la première partie du classement. Et même si la poule est différente, notre place ne peut être en aucun cas l'actuelle. Les deux dernières victoires sont intéressantes certes, mais elles ne sont en aucun cas satisfaisantes ni pour les joueurs ni pour moi. Le moment est encore très lointain où je pourrais relâcher la bride et me satisfaire de notre travail. »

L'an passé, le CCAB avait débuté par trois défaites avant de très correctement enchaîner et par la suite ne jamais réellement trembler pour son maintien. Va t-on assister au même scénario même si cette fois la série de défaites fût bien plus longue ? « Je ne saurai le prédire, les aléas étant tellement imprévisibles. Le plus dur n'est jamais d'arriver à un certain niveau, mais d'y rester puis de le dépasser. La cible maintenant est Lons Le Saunier : une équipe solide drivée par un excellent coach Sylvain Sacco dont je me méfie comme de la peste. » L'infirmerie est vide du côté de Principiano. Autant en profiter.  

Gardons le contact