Le CBO devra bien voyager

Basket
Infos pratiques : 
  • 30/12/2017

Cannes a terminé la phase aller de PNF avec une moyenne de 58.6 points marqués en attaque et 53.8 points encaissés.

Sixième de PNF, le Cannes Basket Olympique a réalisé une bonne première de saison dans un championnat difficile et d'un niveau hétérogène. Le point avec la coach Cannoise.

Petit à petit... Vous connaissez l'expression. Saison après saison, mois après mois, le Cannes Basket Olympique est en train de s'installer durablement dans un championnat PNF plus dur que jamais cette année avec une lutte impressionnante pour la montée en Nationale 3. Bien qu'en bas de tableau, les deux équipes niçoises, l'Eveil et le Cavigal, sont loin d'avoir le niveau pour possèder un rôle dans ce championnat.

Conscient de ne pas avoir les capacités, pour le moment, de jouer le wagon de tête, le CBO n'en perd pas moins l'ambition de jouer désormais autre chose qu'un maintien. 

« C'est une bonne moitié de saison avec six victoires et cinq défaites dont deux de trois points que nous aurions pu remporter malheureusement. » La coach Stéphanie André évoque ici pour www.magsport06.fr une défaite face à l'ASPTT de Toulon 66-63 et à domicile contre une autre équipe varoise, Roquebrune-sur-Argens, 62-65. Mais, globalement, le positif est là. Cannes est sixième à mi-parcours et a parfaitement exploité ses quatre derniers matchs consécutifs à domicile, avec trois victoires et une courte défaite 42-50 face au MBA, deuxième du championnat, réserve ambitieuse de la Nationale 1. 

Pour en arriver là, l'entraîneur a pu compter sur un effectif solide. « J'ai trois nouvelles joueuses, dont une intérieure, une autre intérieure mais qui pour moi est plutôt une extérieure et une meneuse qui a évolué à haut-niveau. Sinon, c'est le même groupe que l'an passé et j'ai pu récupérer Laetitia qui s'était gravement blessée en février dernier. Du coup, au complet, j'ai cinq intérieures et cinq extérieures. A la vue de la composition de mon groupe et de ses progrès, j'espère terminer dans le top 5. »

Et c'est plus que jouable même si le top 4, où tout le monde a affiché vouloir monter, semble difficile atteignable : Roquebrune-Cap-Martin, Vence et les réserves du Monaco Basket Association et de l'AS Monaco. Sixième, Cannes est à la lutte avec Carqueiranne, le cinquième. Mais le 10 décembre, le CBO s'est nettement imposé à domicile, 64-52. « Pour terminer au moins cinquième, il faudra juste gommer des erreurs de concentration et cette baisse de régime dans le troisième quart-temps qui nous plombe à chaque match. J’aimerai aussi pouvoir faire une ou deux perfs contre des gros. »

Et la technicienne a choisi son favori pour la montée en Nationale 3. « Pour moi Roquebrune – Cap-Martin va être difficile à battre. Pour le reste tout est possible, nous ne perdons que de trois points contre Argens, nous allons recevoir Vence puis il faudra aller chercher des victoires dés la rentrée à Saint-Laurent qui progresse bien et nous imposer chez les équipes que nous avons battu à la maison. »

Contrairement à beaucoup d'équipes, Stéphanie André a eu le loisir d’aligner régulièrement son équipe type. A une reprise sa meneuse a été absente en raison d'une blessure au doigt. « Pour l'instant, tout va bien et il va falloir remettre une grosse dose de physique dés la semaine prochaine pour attaquer sereinement la phase retour avec ce déplacement à Saint-Laurent qui pour moi est primordial puis préparer la venue de Cap-Martin. J'ai un groupe motivé, une équipe soudée et des guerrières : ça fait plaisir de coacher ces filles. »

Mais Cannes devra également prendre en compte un fait important : seulement quatre matchs à jouer à Ranguin lors de la phase retour pour donc sept déplacements. Il faudra bien se déplacer pour décrocher la cinquième place.

Gardons le contact