Carros, la jeunesse en évidence

Basket
Infos pratiques : 
  • 30/10/2019

Très jeune, la formation de Carros est partie avec son entraîneur emblématique, Laurent Raud, sur un nouveau cycle. Si elle progresse de façon régulière et si elle parvient à se maintenir rapidement cette saison, il faudra, sans doute, la surveiller de très près l'année prochaine. Tout ne fait que commencer...

Ce samedi la PNM de Carros se déplace à Golfe-Juan avec l'objectif de confirmer le premier succès acquis à Sanary. Pour cela, le coach a désormais quelques certitudes sur sa jeunesse.

Seulement trois matchs disputés en ce début d'année pour la Pré-Nationale de Carros. La saison des garçons de Laurent Raud met du temps à vraiment démarrer et ce pour deux raisons. La première est que les Panthers n'ont pas disputé la Coupe Côte d'Azur et qu'ils étaient exempts lors de la première journée du championnat. Du coup, il a fallu ruser pour l'entraîneur afin que le temps ne soit pas trop long pour ses garçons mais le début de saison a pris une tournure positive le week-end dernier après une belle première victoire à Sanary 47 à 75 après deux défaites contre le SMUC et Nice. 

« Avant cette première victoire je n'avais joué que deux matchs et en plus contre des équipes de haut de tableau. Mais j'avais quelques certitudes acquises lors de très nombreux matchs amicaux. Pour autant, il nous manquait cette victoire en championnat », raconte le coach à www.magsport06.fr. Et c'est en développant un basket sérieux accompagné d'une parfaite adhésion au projet de jeu que Carros a décroché ce premier succès. « On avait défini un plan de jeu durant la semaine avec les garçons. Je leur avait demandé beaucoup de rudesse et ils ont été au delà de mes espérances sachant que sur ce match la moyenne d'âge de mon équipe ne dépassait pas les 21 ans. » Et c'est d'ailleurs ce qui a plu au Président du club Philippe Agostini. «  Félicitations à cette jeune équipe rafraîchissante. » 

Et il fallait bien ce type de match référence pour aborder de la meilleure des façons la suite avec un déplacement à Golfe-Juan, réserve d'une Nationale 2 qui marche sur l'eau depuis le début de saison. « Ça ne sera pas facile. Mais pas insurmontable ! De toute façon à l’extérieur le match n'est jamais simple et puis Golfe, chez eux, c'est vraiment compliqué. Sabhi (El Mokni, coach de l'Azuréa ; ndlr) est un bon copain. On a joué ensemble et puis on va retrouver Michel Brahy qui a joué à Carros ces deux dernières saisons. Il y aura donc ce petit côté émotionnel à intégrer et à gérer. » 

L'infirmerie n'est pas vide. Blessé depuis la fin de saison dernière, Foued Merabet devrait revenir à 100% courant novembre quant à Julien Patinier, il faudra à minima attendre début 2020. La saison va désormais réellement démarrer puisque Carros aura sept matchs à jouer entre le 2 novembre et le 18 décembre. Même si on ne sera pas encore mi-championnat lors de la trêve des confiseurs, Carros va en savoir beaucoup plus sur ses réelles capacités. 

« J'entrevois des choses intéressantes mais des doutes subsistes encore et je ne préfère pas divulguer quoi que se soit après seulement trois matchs. Actuellement l'ambiance et l'enthousiasme qui règnent au sein du groupe me satisfont et me donnent des garanties. Je pense que cette équipe possède un avenir certain à plus ou moins long terme. » Coup d'envoi à Jacques Allinéi ce samedi à 20h00 face à une équipe qui possède un bilan à l'équilibre : deux victoires pour deux défaites. Les deux formations seront à la recherche d'un succès pour vraiment basculer en première partie de tableau.

Gardons le contact